NOUVEAU, Click and Collect sur une sélection d'articles En savoir plus Découvrir les produits
Nos sites Internet :

SERVICE CLIENT : 04 74 07 67 60

Du Lundi au Vendredi
9h30-12H30 et 14H00-18H00
Samedi 9H30-12H

Connexion 0 Panier

 

My Home Tendance : l'humain et l'intelligence artificielle au service du e-commerce

 

Dopée par la crise sanitaire, l'activité de l'entreprise caladoise se développe via une série de sites dédiés à la vente en ligne d'équipement de l'habitation. Au prix d'un savant équilibre entre l'homme et la machine.

 

       A l'heure des soldes, l'activité ne faiblit pas derrière les écrans alignés dans les bureaux tout juste aménagés.

 

      My Home Tendance, c'est d'abord l'histoire d'un retour aux sources pour deux frères qui ont décidé de réimplanter leur société de e-commerce à Villefranche après un détour par Limonest.

 

    Sur la route d'un développement à vitesse accélérée, My Home Tendance a discrètement posé ses cartons au coeur de la zone industrielle nord début juillet. " Nos anciens locaux ne nous permettaient plus d'accompagner la croissance de l'entreprise. Nous pourrons mieux maîtriser les fl ux et les coûts de stockage. Et puis on avait envie d'apporter notre pierre au dynamisme économique du Beaujolais Val de Saône", explique Emmanuel Halamek, directeur général d'une société dont le gérant n'est autre que son frère Joseph.

 

     My Home Tendance a investi 400 m2 à Arnas et ouvrira bientôt un showroom connecté (lire ci-dessous) pour continuer à faire grandir quatre sites internet dédiés à la vente en ligne d'équipement de l'habitation. Tendance électro, le plus " historique" (électroménager et high-tech), était à l'origine adossé à une boutique à Villefranche. Chauffage tendance (chauffage et climatisation), Mon Poêle tendance (chauffage haut de gamme biomasse) et Mon Meuble tendance (mobilier et déco pour la maison) complètent une galaxie de sites spécialisés mais dont le fil d'Ariane demeure l'habitat.

"L'activité avait déjà grimpé de plus de 40 % en 2019, chiffre qui sera sans nul doute largement dépassé en 2020. Avec la crise du coronavirus et le confinement, le frein générationnel vis-à-vis du e-commerce a sauté", confie Joseph Halamek.

 

Innover pour exister

 

       Autour d'une équipe de dix personnes jeune et portée sur l'innovation ("il faut dénicher les talents à leur sortie de l'école"), Emmanuel et Joseph Halamek ont l'ambition de se placer en acteur qui compte dans le monde du e-commerce hexagonal.

 

      Positionné entre les grandes enseignes du commerce traditionnel (Boulanger, Darty…) engagées à marche forcée dans la digitalisation de leur activité et les mastodontes du e-commerce tels qu'Amazon ou Cdiscount, My Home Tendance veut capitaliser sur son ADN pour tracer son chemin dans un univers ultra-concurrentiel.

"Nous voulons proposer autre chose au client que les grandes plateformes, en mettant le service client au coeur du métier. Ceux-ci peuvent à titre d'exemple appeler directement au téléphone via un numéro non surtaxé. Et si nous utilisons l'outil du chat, c'est avec des gens derrière le clavier, pas un robot", souligne Emmanuel Halamek.

 

      Pour autant, l'humain et la machine seraient plutôt des alliés et le recours à l'intelligence artificielle vital. " C'est un outil qui nous permet de connaître le marché ou les prix pratiqués en temps réel. L'intelligence artifi cielle est développée en interne, tout comme nous disposons d'un savoir-faire pointu pour optimiser le référencement sur internet. L'intelligence artificielle amène de quoi prendre les décisions, mais l'humain continue à décider", schématisent les dirigeants de My Home Tendance, soucieux de maitriser en interne les développements futurs.Et ceux-ci abondent.

 

       Dans quelques semaines, une application verra le jour, tandis qu'un nouveau site dédié aux luminaires sera inauguré.

 

   Début septembre, un site présenté comme révolutionnaire associera vente en ligne et comparateur, quand les deux domaines fonctionnent encore souvent en parallèle.

En 2021, My Home Tendance envisage de s'attaquer au marché de la cuisine intégrée installée, avant de se plonger dans celui de la salle de bains. " L'objectif est clairement de devenir l'un des référents nationaux pour tout l'équipement de la maison", concluent ensemble Emmanuel et Joseph Halamek. Un défi taille XXL à relever. 

 

Le show-room connecté, une innovation pour demain

 

      Si la pièce est encore vide, les caméras 360° dernière génération sont déjà opérationnelles.

 

      Dans quelques semaines, My Home Tendance lancera une innovation qui pourrait bien révolutionner les codes du e-commerce. " Les show-room connectés existent déjà, mais nous souhaitons aller beaucoup plus loin en dématérialisant l'expérience client. L'idée parait simple, mais personne ne l'a encore mise en oeuvre sur le marché français", explique Joseph Halamek, gérant de la société. 

"Nous avons installé cinq caméras, que cinq clients pourront piloter simultanément. Ils pourront zoomer, tourner autour des produits en vente, effectuer une visite comme s'ils se trouvaient en magasin, faire les courses comme en boutique mais depuis leur canapé", décrit-il.

 

      Le client potentiel pourra faire appel directement et en temps réel à un vendeur/ démonstrateur qui, casque audio sur la tête, sera en mesure de le conseiller physiquement depuis le show-room, d'ouvrir à sa demande les portes d'un réfrigérateur ou bien le tambour d'une machine à laver…

 

      Si le premier show-room connecté sera orienté en direction du segment " gros électroménager", un second devrait rapidement voir le jour au sein du magasin Star flamme tout proche, consacré au matériel de chauffage haut de gamme.

"Avec ce concept, nous nous plaçons sur une typologie d'achat de produits premium, pour lesquels le consommateur a besoin d'être accompagné", argumente Joseph Halamek.

 

      Avec la crise sanitaire, l'idée pourrait séduire largement. "Pas besoin de se déplacer ni de porter de masque", résume le dirigeant caladois, qui voit déjà plus loin. " Le show room pourra grandir si cela fonctionne, pourquoi pas en créant des ambiances différentes. Il n'y a pas d'intérêt à multiplier les ouvertures de magasins.

Un site peut suffire pour créer un maillage numérique national, avec à la clé un intérêt économique et environnemental", achève Joseph Halamek.

Article paru dans le journal : Le patriote Beaujolais N°1300, 23 juillet 2020

Avis Clients

CGV                              Politique des données personnelles                             Mentions légales                              Demande de rétractation