Réglementations en vigueur pour l'installation de poêles à bois et granulés

Réglementations en vigueur pour l’installation de poêles à bois et granulés

4.9/5 - (9 votes)

En France, l’installation de poêles à bois et granulés est encadrée par une réglementation stricte. Pour ceux qui envisagent de se chauffer de cette manière dans leur habitation, il est crucial de bien comprendre ces règles et les critères de sécurité à respecter.

Comprendre la réglementation en vigueur pour les poêles à bois et granulés

Les textes législatifs applicables

Plusieurs textes législatifs encadrent l’installation des poêles à bois et granulés en France. Parmi eux : le décret n° 2012-977 du 20 août 2012 relatif aux travaux d’installation d’un appareil de chauffage au bois ou aux granulés, ainsi que différents arrêtés ministériels spécifiques.

Normes européennes (EN) et marquage CE

Au niveau européen, la norme EN 14785 est spécifique aux poêles à granulés. Elle impose notamment des essais relatifs aux performances énergétiques, à l’émission de particules fines et aux émissions de monoxyde de carbone (CO). Un autre élément incontournable : le marquage CE, qui atteste du respect des exigences essentielles de santé et de sécurité au sein de l’Union Européenne.

Voilà pour un premier aperçu réglementaire globale. Il nous faut maintenant entrer davantage dans les détails techniques.

Critères de sécurité et certifications requises pour votre installation

Critères de sécurité et certifications requises pour votre installation

Certifications et labels

Outre la conformité aux normes européennes, votre poêle à bois ou à granulés devra bénéficier de certaines certifications et labels. Parmi eux, le label Flamme Verte, qui garantit une efficacité énergétique optimale, ou encore la certification NF, gage de qualité et de sécurité.

Sécurité de l’installation : recommandations générales

En termes de sécurité, quelques principes de base sont à respecter lors de l’installation d’un poêle à bois ou à granulés : disposer d’un conduit d’évacuation des fumées conforme aux normes (DTU 24. 1), choisir un emplacement adéquat pour l’appareil (pas trop près des matériaux inflammables) et penser à une ventilation suffisante du local.

Maintenant que vous êtes informé sur les critères réglementaires en matière de sécurité, intéressons-nous au volet spécifique qu’est la fumisterie.

La fumisterie : une étape clé dans l’installation de poêles à granulés

La fumisterie : une étape clé dans l'installation de poêles à granulés

Définition et rôle de la fumisterie

La fumisterie est l’ensemble des éléments qui permettent d’évacuer les produits de combustion vers l’extérieur. Elle comprend notamment le conduit de fumée (ou cheminée), qui doit être réalisé selon les règles précises définies par le Document Technique Unifié (DTU) 24. 1.

Lire plus  Performance du chauffage : l'intérêt des thermomètres magnétiques pour poêle

Les règles à respecter pour une fumisterie conforme

Certaines règles sont à respecter pour garantir la conformité et la sécurité de votre installation : un tubage intégral du conduit de fumée, une hauteur minimale de sortie en toiture, une distance de sécurité entre le poêle et les matériaux inflammables, etc. Ces points seront approfondis dans le prochain chapitre.

Passons maintenant aux aides financières dont vous pouvez bénéficier pour réaliser vos travaux.

Installation conforme et subventions : ce qu’il faut savoir

Aides financières disponibles

Plusieurs dispositifs d’aide existent pour financer l’installation d’un poêle à bois ou à granulés : crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE), éco-prêt à taux zéro, aides de l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat), etc. Ces aides sont soumises à certaines conditions, notamment celle de faire appel à un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Importance du diagnostic de performance énergétique

Un conseil, noter que ces aides peuvent être conditionnées par la réalisation préalable d’un diagnostic de performance énergétique (DPE) afin d’évaluer les gains énergétiques réalisables grâce à la nouvelle installation.

Le dernier volet technique que nous aborderons concerne les normes techniques essentielles liées au tubage et à l’arrivée d’air.

Distance, tubage et arrivée d’air : les normes techniques essentielles

Distance, tubage et arrivée d'air : les normes techniques essentielles

Distance minimale et matériaux inflammables

La réglementation impose une distance minimale entre le poêle à bois ou à granulés et les matériaux inflammables. Cette distance varie selon la nature du matériau et l’isolation thermique prévue.

Tubage et arrivée d’air : de quoi s’agit-il ?

Le tubage consiste à insérer un tube métallique dans le conduit de cheminée existant pour améliorer son étanchéité et sa résistance au feu. Quant à l’arrivée d’air, elle doit être indépendante de l’air ambiant du local pour assurer une bonne combustion et éviter tout risque d’intoxication au monoxyde de carbone (CO).

Il nous reste maintenant à aborder un dernier point réglementaire : la RT 2012.

Les implications de la réglementation thermique (RT 2012) sur les nouveaux équipements

RT 2012 : ce qu’il faut savoir

Entrée en vigueur en 2013, la RT 2012 fixe des objectifs de performance énergétique pour les nouvelles constructions. Elle concerne donc indirectement l’installation des poêles à bois et granulés, qui doivent contribuer à respecter ces objectifs.

Poêles à granulés et RT 2012 : quelles implications ?

L’une des principales implications est que ces équipements doivent avoir un rendement énergétique minimal pour être conformes à la RT 2012. De plus, leur installation doit être réalisée par un professionnel certifié RGE pour pouvoir bénéficier des aides financières.

Lire plus  Economiser du combustible avec des accessoires performants

Pour conclure, l’installation d’un poêle à bois ou à granulé nécessite de respecter une réglementation précise, tant au niveau des normes de sécurité que des critères de performance énergétique. Avant de vous lancer dans ce projet, n’hésitez pas à vous renseigner et à faire appel à un professionnel qualifié afin d’assurer la conformité et la sécurité de votre installation.

Retour en haut