Rénovation énergétique : quelles aides pour un équipement vert ?

Rénovation énergétique : quelles aides pour un équipement vert ?

4.8/5 - (5 votes)

La transition vers un mode de vie plus respectueux de l’environnement est une nécessité indéniable. De plus en plus, cette conscience écologique s’applique également à nos habitations par le biais des rénovations énergétiques. Mais comment financer ces travaux souvent coûteux ? Heureusement, diverses aides existent pour soutenir ceux qui désirent opter pour un équipement vert dans leur logement. Voici un aperçu de celles-ci.

Panorama des aides à la rénovation énergétique

Panorama des aides à la rénovation énergétique

Un soutien financier varié

L’aide à la rénovation énergétique se présente sous plusieurs formes : crédits d’impôts, prêts à taux zéro, subventions… Ces dispositifs ont pour but de faciliter l’accès aux équipements verts et ainsi favoriser la transition écologique.

Liste des principales aides

  • Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE)
  • MaPrimeRénov’
  • L’éco-Prêt à Taux Zéro (éco-PTZ)
  • Les Certificats d’Économies d’Énergie (CEE)
  • Les aides locales et autres subventions

Ces dispositifs sont là pour encourager et accompagner les ménages dans leurs projets de rénovation énergétique. Décryptage des deux dispositifs phares : maPrimeRénov’ et l’éco-PTZ.

Les dispositifs phares : maPrimeRénov et l’éco-PTZ

Les dispositifs phares : maprimerénov et l'éco-ptz

Zoom sur MaPrimeRénov’

MaPrimeRénov’ est une subvention accordée par l’Agence nationale de l’habitat (ANAH) pour réaliser des travaux d’amélioration énergétique. Elle est accessible aux propriétaires occupants, bailleurs et copropriétés, sous certaines conditions de ressources.

L’éco-Prêt à Taux Zéro (éco-PTZ)

L’éco-PTZ, de son côté, est un prêt avantageux mis en place par le gouvernement pour financer les travaux de rénovation énergétique. Il a la particularité d’être remboursable sans intérêts.

Maintenant que nous avons exploré les deux principales aides, penchons-nous sur une autre option à ne pas négliger : les Certificats d’Économies d’Énergie (CEE).

Comment bénéficier des Certificats d’Économies d’Énergie (CEE)

Fonctionnement des CEE

Ici, le principe repose sur une obligation faite aux fournisseurs d’énergie (les « obligés ») de promouvoir activement l’efficacité énergétique auprès de leurs clients. En contrepartie, ils obtiennent ces fameux Certificats d’Économies d’Énergie (CEE).

Obtenir des CEE

Pour bénéficier de ces certificats, il suffit de réaliser des travaux d’économies d’énergie dans son logement et de faire appel à un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Les aides ne sont pas seulement nationales, certaines collectivités locales proposent également leurs propres subventions pour la rénovation énergétique.

Aides locales et autres subventions disponibles

Aides locales et autres subventions disponibles

Aides des collectivités territoriales

En plus des dispositifs nationaux, les collectivités territoriales peuvent proposer leurs propres aides financières pour encourager les travaux de rénovation énergétique au sein de leur territoire. Il est donc recommandé de se renseigner auprès de sa mairie ou conseil départemental.

Lire plus  Durabilité du chauffage : conseils pour prolonger la vie de votre poêle

Autres subventions

D’autres organismes tels que le réseau Anah ou encore Action Logement peuvent apporter une aide financière supplémentaire à ceux qui souhaitent améliorer la performance énergétique de leur habitation.

Nous avons vu ensemble les différentes aides existantes pour soutenir votre projet de rénovation énergétique. Ces dispositifs ont été mis en place pour rendre accessible à tous une meilleure performance énergétique des habitations et ainsi participer à l’effort commun pour un avenir plus vert.

Retour en haut